Sophie Dupey - 10 au 13 mai

Gyotaku, « empreinte de poisson »

Exposition de dessin dans le Jardin de Pont Ar Gler et la salle Kasino du 10 au 13 mai 2018

Impression de poisson par la technique du Gyotaku. 

 

Jardin de Pont Ar Gler, Saint Jean du Doigt

Sophie Dupey

 

 

Le gyotaku est une technique japonaise qui consiste à enduire d’encre un poisson pour prendre son empreinte sur un papier. Cette méthode était utilisée par les pêcheurs pour immortaliser leurs plus belles prises. Sur leurs œuvres, les pêcheurs japonais inscrivaient leurs mensurations, le lieu de la capture et ajoutaient parfois un poème de remerciement avant d'apposer leur signature. Une façon d’exprimer la satisfaction et la fierté d'avoir pris une pièce d'exception mais aussi la reconnaissance de la générosité des océans.

 

Pêcher a été pour moi une mise en connexion puissante avec la nature. Ma vie insulaire s’est rythmée sur les cycles et les éléments ; peu à peu, j’ai appris à observer et découvrir la faune et la flore marine. Mais ce que j’ai découvert en plongeant fut encore plus révélateur pour moi. Le printemps sous marin n’a rien à envier à celui que nous connaissons… les bourgeons des algues s’ouvrent, la floraison offre un refuge à une vie qui se retrouve dans des prairies sous marines somptueuses.

Prendre une empreinte permet de fixer la mémoire humaine, de restituer ce qui nous entoure, en gardant une trace de ce monde. Dans cette captation, il y a clairement une désincarnation qui s’opère pour aller vers une apparition nouvelle. Une autre magie.

 

Pour ce travail, j’ai utilisé de l’encre de seiche, comestible. Car faire honneur à sa prise, c’est aussi l’invité au banquet. Une empreinte, un festin. Joyeux.